Des habitants groupés impliqués

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La dimension participative de l’habitat groupé

Avec des budgets limités, les français désirent devenir propriétaires à moindre coût et la participation à son propre programme immobilier est aujourd’hui le seul moyen de faire des économies lors de l’accession à la propriété. L’habitat groupé offrant cette marge de manoeuvre est de plus en plus prisé et produit des logements appréciables pour leur prix ainsi que pour leur qualité. Ainsi, les habitants sont amenés à travailler ensemble à la bonne vie de l’habitat, mais surtout dès l’acquisition immobilière où ils doivent réfléchir de façon collective à la définition du projet et à sa réalisation, cette dernière étape se faisant souvent en collaboration avec des professionnels pour un concrétisation facilitée.


Des habitants investis dès la définition du plan immobilier

L’habitat groupé participatif détient par définition une dimension participative qui implique l’investissement des futurs habitants dès l’achat immobilier. En effet, généralement, les initiateurs de projet d’habitat groupé débutent par une acquisition immobilière collective après avoir constituer un groupe central d’acquéreurs et futurs habitants et vont ainsi collaborer à la définition de leur programme et travailler alors en auto-promoteurs. Dès lors, en fonction des besoins identifiés au sein du groupe, ils partent à la recherche du bien adéquate en terme de proximité avec les écoles ou simplement de prix et de localisation par exemple, pour ensuite réfléchir à l’aménagement des lieux ( logements privés, espaces communs, matériaux, etc.).

Des habitants groupés presque auto constructeurs

En habitat groupé, même l’étape de matérialisation du projet qui est assez compliquée se fait sous la directive des futurs habitants qui, certes s’adressent à des experts en la matière, mais ont le privilège de travailler main dans la main avec eux sur le projet. En effet, si dans l’habitat traditionnel, les professionnels tels que les ingénieurs et les constructeurs voire même les collectivités locales ont pour habitude travailler en totale indépendance et ne pas immiscer les usagers dans la création de leurs lieux de vie, le concept d’habitat groupé accorde une place considérable à leur participation tout au long du projet et même dans les domaines les plus inhabituels pour des lieux vraiment appropriés.

L’habitat groupé, une participation au quotidien

La vie au sein d’une habitation en collectivité nécessite l’implication de ses habitants tant sur le plan social que sur la gérance des lieux. En effet, l’ambiance chaleureuse d’un habitat groupé ne peut se faire sans le bon vouloir et la conservation de bonnes relations entre voisins. De même, les tâches quotidiennes reviennent, dans ce concept, à la charge des usagers eux-mêmes qui travaillent au respect de leur espace de vie. Chacun se départage les corvées et obligations en fonction du mode d’organisation préalablement défini.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »